Devenir chauffeur VTC - un examen théorique et pratique

Un chauffeur VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) transporte des personnes contre une rémunération dans une voiture de standing.

Les conditions préalables à remplir

Il s'agit d'une activité réglementée. En effet, pour devenir chauffeur VTC, il convient de remplir certaines conditions. Tout d'abord, il faut être titulaire du permis B depuis au moins trois années. Il faut également avoir suivi l'enseignement de prévention et secours civiques de niveau 1 depuis moins de deux ans et avoir passé une visite médicale chez un médecin agréé.
Il ne faut pas avoir fait l'objet de l'une des condamnations sur le bulletin n°2 du casier judiciaire : une réduction de la moitié des points du permis de conduire, une conduite sans permis, une condamnation à au moins 6 mois de prison. Enfin, il faut réussir l'examen VTC.

L'examen VTC

Il est conseillé de se faire aider d'un centre de formation agréé pour préparer l'examen VTC. L'examen VTC se décompose en deux parties : une partie théorique et une partie pratique. Les épreuves portent sur la réglementation des transports, la gestion d'une entreprise, la sécurité routière, la relation client, la compréhension du français et de l'anglais.
La carte VTC est un titre professionnel obligatoire pour être chauffeur VTC, elle est délivrée par la Préfecture de son domicile et sera valable dans toute la France. Elle est délivrée au plus tard sous trois mois après la demande. La liste des pièces à fournir est consultable directement sur le site internet de la Préfecture.

Le chauffeur VTC pourra soit installer son exploitation et travailler à son compte, soit être employé dans une entreprise de transport de personnes. Pour installer son exploitation, il faudra créer sa société ou opter pour le statut d'auto-entrepreneur pour ensuite demander l'immatriculation au greffe du Tribunal de commerce. Enfin, il faudra obtenir une licence VTC auprès du registre des VTC. La licence est valable durant une période de cinq années.